Notice: Undefined variable: Title in /cumulusweb01/home/chambreblanche/web/chambreblanche.qc.ca/public_html/event.php on line 148

Le Symposium arts et rives de Lac-Etchemin
25-26 août 2018

Date limite: 28 février 2018

Tous les deux ans depuis 2008, Lac-Etchemin est l’hôte d’un symposium de deux jours permettant à une vingtaine d’artistes de partout au Québec de créer des œuvres au cœur des Appalaches, en plein air, près des berges du lac. Pendant cette fin de semaine, le public est invité à rencontrer les artistes et à découvrir la variété de leurs recherches. 

Le symposium est destiné aux artistes professionnels ayant une jeune pratique (moins de 10 ans de carrière) en arts visuels actuels et en métiers d’art de recherche. Les artistes de toutes les disciplines sont invités à soumettre leur candidature.

Soucieux de fédérer les lieux de diffusion culturelle de Chaudière-Appalaches, le Symposium arts et rives est également une vitrine pour y diffuser son travail. Au terme de la fin de semaine, de nombreux prix en argent et en exposition seront remis aux artistes. 

Jetez un œil aux artistes ayant participé à l’édition 2016

http://www.arts-et-rives.com/artistes

Thématique : Le folklore 

Utilisé pour la première fois en 1846 en Angleterre, le terme « folklore » sert à désigner les formes d’expressions transmises de génération en génération. Il constitue l’essentiel de l’identité et du patrimoine culturel de chaque pays, de chaque population et, à plus petite échelle, de chaque région.

Le folklore connait un important engouement partout sur la planète. On favorise sa production, sa diffusion et sa conservation pour répondre à différents objectifs : créer des emplois, contrer l’exode rural, favoriser l’exportation de biens traditionnels, attirer le tourisme, profiter de la popularité du folklore pour assoir une certaine identité nationale, etc. Bref, l’utilisation de la culture traditionnelle peut servir bien des intérêts. 

Avant de devenir folklorique, la chanson, le récit, la coutume ou la croyance doit être « folklorisé », c’est-à-dire passer par un processus de sélection avant d’être intégré de façon permanente à l’héritage culturel d’une population. Alors que pour certains, le folklore est un moyen de préserver l’identité culturelle d’une région, pour d’autres, les coutumes, les rites et l’artisanat sont une construction sociale servant des idéaux politiques, économiques ou identitaires.

Pour cette 6e édition du Symposium arts et rives, les artistes seront invités à se pencher sur les traditions comme mode d’expression, tant par leur médium que par le contenu. Ils pourront proposer au public des questionnements sur différents angles de l’identité culturelle et en voici quelques exemples :

L’appropriation culturelle
La folklorisation et l’attribution du folklore
Le construit social de l’identité culturelle
L’intégration de techniques traditionnelles en arts visuels
Le conte en arts visuels et métiers d’art
La création de traditions
Les traditions sont-elles immuables ?

Modalités

Réfléchir sur un aspect du folklore en créant une œuvre en tout ou en partie pendant la durée de l’événement;
L’artiste devra être présent entre le vendredi 24 août (montage) et le dimanche 26 août 2018 à 17 h (démontage);
L’artiste devra être réceptif aux visiteurs : répondre à leurs questions et dialoguer avec eux;
L’artiste devra fournir une œuvre déjà réalisée qui sera exposée dans une exposition collective pendant la durée du symposium;
S’il le souhaite, l’artiste peut vendre des œuvres originales pendant le symposium ;
L’artiste est logé nourri pendant toute la durée de l’événement ;
Plusieurs prix seront remis aux artistes lors du symposium par nos partenaires diffuseurs en arts visuels de Chaudière-Appalaches :
Bourse de 500 $ et exposition solo au Musée Marius Barbeau
500 $ d’acquisition d’œuvre par le Symposium arts et rives
Bourse de 300 $ remise par le Moulin La Lorraine
Exposition dans la vitrine des membres de Regart, centre d’artistes en art actuel
Exposition solo au Centre culturel Marie-Fitzbach
Exposition et vente d’œuvres à l’Art’chipel Galerie à Lévis
Bourse de 200 $ Coup de cœur du public 

Votre dossier doit obligatoirement comprendre :

Description de votre proposition artistique pour le symposium et lien avec la thématique (maximum 1 page)
CV artistique (maximum 3 pages)
Démarche artistique (maximum 500 mots)
10 images de votre travail antérieur en format JPEG (max 72 DPI) ou liens vidéo

Critères de sélection
Qualité du dossier visuel;
Qualité de la proposition en lien avec la thématique de la ruralité;
Intérêt de la pratique artistique dans un contexte de création extérieure;
Réalisme de la proposition (création d’un projet ou d’une partie d’œuvre en deux jours);
Diversité des pratiques artistiques.

Une fois votre dossier envoyé
Un accusé de réception vous sera transmis lorsque votre dossier sera complet;
Le jury de pairs rendra sa décision au plus tard le 28 février 2018 aux artistes par courriel. 

Veuillez transmettre votre dossier via courriel, WeTransfer ou Dropbox à la coordonnatrice Jeanne Couture avant le 31 janvier 2018 à info@arts-et-rives.com

Le Symposium arts et rives de Lac-Etchemin
25-26 août 2018

Tous les deux ans depuis 2008, Lac-Etchemin est l’hôte d’un symposium de deux jours permettant à une vingtaine d’artistes de partout au Québec de créer des œuvres au cœur des Appalaches, en plein air, près des berges du lac. Pendant cette fin de semaine, le public est invité à rencontrer les artistes et à découvrir la variété de leurs recherches. 

Le symposium est destiné aux artistes professionnels ayant une jeune pratique (moins de 10 ans de carrière) en arts visuels actuels et en métiers d’art de recherche. Les artistes de toutes les disciplines sont invités à soumettre leur candidature.

Soucieux de fédérer les lieux de diffusion culturelle de Chaudière-Appalaches, le Symposium arts et rives est également une vitrine pour y diffuser son travail. Au terme de la fin de semaine, de nombreux prix en argent et en exposition seront remis aux artistes. 

Jetez un œil aux artistes ayant participé à l’édition 2016
http://www.arts-et-rives.com/artistes


Thématique : Le folklore 

Utilisé pour la première fois en 1846 en Angleterre, le terme « folklore » sert à désigner les formes d’expressions transmises de génération en génération. Il constitue l’essentiel de l’identité et du patrimoine culturel de chaque pays, de chaque population et, à plus petite échelle, de chaque région.

Le folklore connait un important engouement partout sur la planète. On favorise sa production, sa diffusion et sa conservation pour répondre à différents objectifs : créer des emplois, contrer l’exode rural, favoriser l’exportation de biens traditionnels, attirer le tourisme, profiter de la popularité du folklore pour assoir une certaine identité nationale, etc. Bref, l’utilisation de la culture traditionnelle peut servir bien des intérêts. 

Avant de devenir folklorique, la chanson, le récit, la coutume ou la croyance doit être « folklorisé », c’est-à-dire passer par un processus de sélection avant d’être intégré de façon permanente à l’héritage culturel d’une population. Alors que pour certains, le folklore est un moyen de préserver l’identité culturelle d’une région, pour d’autres, les coutumes, les rites et l’artisanat sont une construction sociale servant des idéaux politiques, économiques ou identitaires.

Pour cette 6e édition du Symposium arts et rives, les artistes seront invités à se pencher sur les traditions comme mode d’expression, tant par leur médium que par le contenu. Ils pourront proposer au public des questionnements sur différents angles de l’identité culturelle et en voici quelques exemples :

L’appropriation culturelle 
La folklorisation et l’attribution du folklore
Le construit social de l’identité culturelle 
L’intégration de techniques traditionnelles en arts visuels
Le conte en arts visuels et métiers d’art
La création de traditions
Les traditions sont-elles immuables ?




Modalités

Réfléchir sur un aspect du folklore en créant une œuvre en tout ou en partie pendant la durée de l’événement;
L’artiste devra être présent entre le vendredi 24 août (montage) et le dimanche 26 août 2018 à 17 h (démontage);
L’artiste devra être réceptif aux visiteurs : répondre à leurs questions et dialoguer avec eux;
L’artiste devra fournir une œuvre déjà réalisée qui sera exposée dans une exposition collective pendant la durée du symposium;
S’il le souhaite, l’artiste peut vendre des œuvres originales pendant le symposium ;
L’artiste est logé nourri pendant toute la durée de l’événement ;
Plusieurs prix seront remis aux artistes lors du symposium par nos partenaires diffuseurs en arts visuels de Chaudière-Appalaches : 
Bourse de 500 $ et exposition solo au Musée Marius Barbeau
500 $ d’acquisition d’œuvre par le Symposium arts et rives
Bourse de 300 $ remise par le Moulin La Lorraine
Exposition dans la vitrine des membres de Regart, centre d’artistes en art actuel 
Exposition solo au Centre culturel Marie-Fitzbach
Exposition et vente d’œuvres à l’Art’chipel Galerie à Lévis
Bourse de 200 $ Coup de cœur du public 

Votre dossier doit obligatoirement comprendre :

Description de votre proposition artistique pour le symposium et lien avec la thématique (maximum 1 page)
CV artistique (maximum 3 pages)
Démarche artistique (maximum 500 mots)
10 images de votre travail antérieur en format JPEG (max 72 DPI) ou liens vidéo

Critères de sélection 

Qualité du dossier visuel;
Qualité de la proposition en lien avec la thématique de la ruralité;
Intérêt de la pratique artistique dans un contexte de création extérieure;
Réalisme de la proposition (création d’un projet ou d’une partie d’œuvre en deux jours);
Diversité des pratiques artistiques.

Une fois votre dossier envoyé

Un accusé de réception vous sera transmis lorsque votre dossier sera complet;
Le jury de pairs rendra sa décision au plus tard le 28 février 2018 aux artistes par courriel. 

Veuillez transmettre votre dossier via courriel, WeTransfer ou Dropbox à la coordonnatrice Jeanne Couture avant le 31 janvier 2018 à info@arts-et-rives.com






Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: