Résidence de recherche

Jeanne Couture |

16 octobre au 8 décembre 2018


LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse de recevoir Jeanne Couture en résidence de recherche dans le centre de documentation du 16 octobre au 8 décembre 2018.

Dans le cadre de ses recherches commissariales, Jeanne Couture s’intéresse aux diverses disciplines artistiques et leur entrecroisement. Elle est préoccupée par le contexte de réception des œuvres et leurs mises en exposition.

Sa résidence à LA CHAMBRE BLANCHE sera un prétexte pour en découvrir davantage sur les productions actuelles en arts numériques et en arts médiatiques. Depuis le printemps 2018, elle est commissaire du volet installation au Mois Multi. Cette résidence lui permettra de se plonger dans nos périodiques et nos catalogues et de profiter de notre expertise sur les arts numériques afin de nourrir son travail pour ce sensationnel festival en arts multi.

Pour son commissariat, elle souhaite mettre de l’avant des propositions artistiques expérientielles où le corps est au cœur de l’expérience. Elle s’intéresse aux œuvres où le public est la principale préoccupation. Cette recherche lui permettra de développer un commissariat où le corps et les sens sont sollicités de diverses manières en questionnant les frontières entre les artistes, les artisans, les techniciens et les non-artistes. Des frontières qui sont particulièrement poreuses en arts numériques. 

LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse de recevoir Jeanne Couture en résidence de recherche dans le centre de documentation du 16 octobre au 8 décembre 2018.

Dans le cadre de ses recherches commissariales, Jeanne Couture s’intéresse aux diverses disciplines artistiques et leur entrecroisement. Elle est préoccupée le contexte de réception des œuvres et leurs mises en exposition.

Sa résidence à LA CHAMBRE BLANCHE sera un prétexte pour en découvrir davantage sur les productions actuelles en arts numériques et en arts médiatiques. Depuis le printemps 2018, elle est commissaire du volet installation au Mois Multi. Cette résidence lui permettra de se plonger dans nos périodiques et nos catalogues et de profiter de notre expertise sur les arts numériques afin de nourrir son travail pour ce sensationnel festival en arts multi.

Pour son commissariat, elle souhaite mettre de l’avant des propositions artistiques expérientielles où le corps est au cœur de l’expérience. Elle s’intéresse aux œuvres où le public est la principale préoccupation. Cette recherche lui permettra de développer un commissariat où le corps et les sens sont sollicités de diverses manières en questionnant les frontières entre les artistes, les artisans, les techniciens et les non-artistes. Des frontières qui sont particulièrement poreuses en arts numériques. 





Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: