ParЖour

Chiara Pergola |

Ouverture de résidence le jeudi 27 août 2015


LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse de recevoir en résidence l’artiste Italienne Chiara Pegola pour une cinquième année d’échange croisé avec le centre Rad’Art de Mercato Saraceno en Italie. L’ouverture de cette résidence se tiendra le 27 août en formule 5@7. Empruntant une lettre à l’alphabet cyrillique Chiara Pergola propose un travail intitulé ParЖour (se prononce parjour).

La recherche de Chiara Pergola est liée à l'idée que la production artistique est un moyen de retracer l'influence mutuelle entre le sujet et le contexte. Dans le cadre de sa résidence à LA CHAMBRE BLANCHE, cette démarche de l’artiste se déroule en deux temps. D’abord, explorant la notion de « marquage » du territoire avancée par le philosophe allemand Walter Benjamin (1892 – 1940), elle déambule dans la ville et photographie les diverses lettres qui composent le récit urbain; enseignes, panneaux de signalisation, etc.

Selon Benjamin, tels les animaux qui marquent leur territoire, les humains aussi utilisent le « marquage » pour s’orienter dans leurs déplacements quotidiens. Elle déconstruit les mots et isole les lettres. Refusant l’utilisation des symboles des multinationales, on pense au M de MacDonald par exemple, Pergola s’assure ainsi que les « marquages » catalogués reflètent le plus fidèlement possible la réalité culturelle du lieu d’exploration. Dans un deuxième temps, en continuité avec une démarche amorcée en Italie, Chiara Pergola amène plus loin sa réflexion sur le marquage en traduisant en français un extrait du Tao Shījīng.

Selon Pergola, ce texte chinois très ancien, essentiellement composé de poèmes, subit une transformation particulière motivée par la personnalité et le bagage culturel de la personne qui le traduit. En d’autres mots, il existe autant d’interprétation du Tao qu’il y a de traducteurs et traductrices. Bien décidée à jouir pleinement de la liberté offerte par une résidence à LA CHAMBRE BLANCHE, l’artiste entend expérimenter et enrichir ses observations par le biais d’interventions diverses auprès des gens de la ville de Québec.


crédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo : Ivan Binetcrédit photo: Carol-Ann Belzil-Normandcrédit photo: Carol-Ann Belzil-Normand


Bio

La recherche de Chiara Pergola est liée à l'idée que la production artistique est un moyen de retracer l'influence mutuelle entre le sujet et le contexte. Le nouveau réalisme, l'art conceptuel et la poésie visuelle sont des sources importantes de son travail et le devenir des langues est au cœur de sa poétique. En particulier, elle s’intéresse à la façon dont la relation entre l'objet, le langage et les individus se développent dans l'économie mondiale, tout en explorant des solutions de rechange où les objets ne sont pas conçus en perspective consumériste. Elle a commencé à travailler en utilisant comme support certains des livres de référence des saisons politiques dans les années soixante et soixante-dix, venant de la bibliothèque de son père. Avec ces textes, elle construit des architectures à partir de sa maison en s’étendant progressivement aux librairies et les bibliothèques publiques. Aujourd'hui, elle continue sa recherche sur la relation entre l'art et l'écriture par le biais des installations, des happenings, des interventions et des expériences de la poésie visuelle dans un contexte d’art public. Les livres d’artistes et les publications représentent une section spécifique de son travail, qui passe sous le sigle X /? dans les salons du livre et les événements d’autoproduction. En 2009, elle a fondé un musée d’artistes à l'intérieur d'une commode, Musée de l'OHM, qui a une programmation régulière d'expositions d'art contemporain et une collection permanente dans le tiroir du bas. Le musée de l'OHM a une fondation solide au Musée médiéval de Bologne.

Démarche

Nous pouvons apprendre une langue dans un contexte spécifique et la parler n’importe où.




Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: