Adjust

Jedsada Tangtrakulwong |

Du 9 mars au 10 avril 2016 
En collaboration avec Le Lieu, centre en art actuel 
Échange avec BACC 
Ouverture de résidence 
le 19 mars 2016 à 14h


LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse d’accueillir l’artiste thaïlandais Jedsada Tangtrakulwong pour une résidence in situ du 9 mars au 10 avril 2016 dans le cadre d’un échange entre Québec et Bangkok, initié par Le Lieu, centre en art actuel. 


Depuis de nombreuses années, un échange de résidences se prépare en collaboration avec le Bangkok Art and Culture Center (BACC). En 2015, l’échange ayant pour thème Encounter with Strangers s’est concrétisé avec la complicité des centres d’artistes de la ville de Québec (Avatar, LA CHAMBRE BLANCHE, Le Lieu, centre en art actuel, L’OEil de Poisson et Vu Photo). Les deux artistes québécois sélectionnés pour représenter LA CHAMBRE BLANCHE étaient Camille Bernard-Gravel et Marie-Claude Gendron. Leur travail respectif avait été présenté dans la capitale thaïlandaise du 26 septembre au 25 octobre 2015.

À la suite de ce premier échange, c’est au tour des centres d’artistes participants de la Ville de Québec de recevoir les artistes thaïlandais. LA CHAMBRE BLANCHE a sélectionné Jedsada Tangtrakulwong dans le cadre de cet échange. L’artiste s’intéresse au climat hivernal du Québec contrastant avec celui de la Thaïlande. Plus précisément, il souhaite peupler l’espace de la galerie d’une flore exotique.

Son travail est souvent spécifique à un site où il entreprend de vastes recherches. Préoccupé par l'intégration des œuvres architecturales à travers diverses structures, il encourage le spectateur à interagir intimement avec l'environnement en lui permettant d'explorer une esthétique inattendue. L’ouverture de la résidence de Jedsada Tangtrakulwong aura lieu le 19 mars 2016 à 14h.

​Cet échange avec Bangkok a été rendu possible grâce à la collaboration du Conseil des arts et des lettres et de l’Entente MCC/Ville de Québec.


Originaire de Bangkok, Jedsada Tangtrakulwong a obtenu un baccalauréat en photographie au San Francisco Art Institute (États-Unis),puis une maîtrise avec distinction à la Slade School of Fine Art, University College London (Royaume-Uni).

Ses œuvres ont été exposées à la fois en Thaïlande et à l'étranger depuis 2007. Il a également participé à des expositions collectives dans les musées et les galeries à l’international, notamment au Palais de Tokyo à Paris (2015), au Metropolitan Museum of Manila aux Philippines (2013) et le Bangkok Art and Cultural Center (BACC) en Thaïlande (2014).




Bio

Né en 1972, Bangkok, Thaïlande. Jedsada Tangtrakulwong obtenu un baccalauréat en photographie au San Francisco Art Institute, États-Unis (1999). Et une maîtrise avec distinction de la Slade School of Fine Art, University College London, au Royaume-Uni (2006). Son travail est souvent spécifique à un site et il entreprend de vastes recherches avant d’articuler le format et le concept de son projet, avec des inspirations tirées de plusieurs sources. Préoccuper depuis longtemps à comprendre l'intégration des œuvres architecturales dans les structures, en vue d'encourager les spectateurs à explorer et à interagir intimement avec l'environnement en leur permettant d'explorer une beauté inattendue. Ses œuvres ont été largement exposées à la fois en Thaïlande et à l'étranger depuis 2007. Ses expositions solos incluent Traverse - WTF Gallery Bangkok (2015), Mai (2015), Swing - Tadu Art contemporain Bangkok (2015), Swing - Tadu Contemporary Art Bangkok (2014), Shatter - H Galerie Chiang Mai (2014), Downfall - Bangkok University, Bangkok (2013). Il a également participé à des expositions collectives dans les musées et les galeries Beyond Walled Enclosure: Distance Betweens The Journeys II, Sluice Arts, South Bank, London (2015), ), The 9th Taehwa River Eco Art Festival Ulsan, Korea (2015), Secret Archipelago - Palais de Tokyo, Paris (2015), Art Stage Singapore (2015), Hotel Art Fair - H Gallery, Bangkok (2014), Monologue Dialogue 3 Fragility and Monumentality - Bangkok Art and Cultural Center, Bangkok (2014), Riverscapes IN FLUX - Metropolitan Museum of Manila, Philippines (2013), Nava 13 - Espacio de Creacion Contemporanea, Cadiz Span (2013).

Démarche

Depuis 2005, l'installation in situ est devenue l’axe de recherche de mon travail. La plupart de mes installations intègrent les structures architecturales de l'espace, en permettant au public de remarquer les qualités uniques des caractéristiques architecturales et de les initier à explorer et à apprécier la beauté des détails architecturaux à travers les autres bâtiments. Beaucoup de mes œuvres portent sur la création d'un nouvel espace, changer l'espace en quelque chose de non familier. Je crée une nouvelle expérience pour le public qui devient une partie d’elle; marcher jusqu'à un escalier en pente, marcher dans une petite ruelle comme un labyrinthe ou esquiver sous un tunnel, pousser et casser des objets, toucher et s'émouvoir, marcher sur un tapis de verre, marcher dans l'obscurité – ce sont toutes des expériences que le public peu comprendre s’ ils interagissent dans ces situations par eux-mêmes. Il y a quelque chose qui ne peut pas être articulé via l’image. Dans le processus de fabrication et d'installation des œuvres, je travaille généralement en équipe. Je collabore avec des artistes, des écrivains, des ingénieurs, des pêcheurs, des entrepreneurs, des architectes, des travailleurs à temps partiel, des étudiants de l’université ainsi que des étudiants de l’école secondaire. Mes œuvres se modifient et sont mise en forme par un groupe de gens avec qui je collabore. Dans certaines de mes oeuvres, le public devient une partie essentielle de l'installation. Pendant une période de trois ans (2011-2013), mes installations ont été influencées par les traditions et les cultures locales du Isan ou de la Thaïlande du nord où je vécus et travaillé pendant huit ans. The Remove Series (2012) reflète les expériences de vie et de travail au Maha Sarakham Province. Spirits Under The Chi River (2013) et Chi River (2012) sont le résultat d'un projet de recherche de 21 mois sur la manière dont pêcheur vivent et de la manière dont la pêche est reliée à la culture à travers douze villages près de la rivière Chi, Maha Sarakham Province. Downfall (2013) est d'abord inspiré par l’allure impressionnante de grands arbres avec des formes inhabituelles que j’avais trouvés dans la province de Roi Et Province et Maha Sarakham Province de novembre 2010 à janvier 2013. De 2014 à aujourd’hui, j'ai commencé à travailler avec le concept des trois R: Réduire, Réutiliser et Recycler. La plupart de mes installations, comme Swing (2014, 2015) est fabriqué à partir de matériaux recyclés que l'on trouve sur le site du projet. Buried Alive (2015) est constitué de petites sculptures en forme de cercueil fait de fil d'aluminium avec des sacs en plastique recyclée que j'ai recueillies depuis 2006. Traverse (2015), a été produit à partir des matériaux recyclés de mes précédentes pièces d'art telles que Gradual (2008) et Shatter (2014).




Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: