Tonal Landscape Generator

Marco Casella |

7 août au 11 septembre 2017
​Ouverture de la résidence le 31 août 2017 dès 17h
Galerie ouverte du 1er au 10 septembre 2017



LA CHAMBRE BLANCHE reçoit l’artiste italien Marco Casella pour une résidence in situ du 7 août au 11 septembre 2017. La présentation de son travail se fera le 31 août en formule 5@7. La galerie sera également ouverte au public du 1er au 10 septembre.

Dans sa pratique, Casella utilise les images et les sons afin de créer des environnements artificiels. Sa recherche est centrée sur la génération d’images, de sons et autres phénomènes esthétiques qui lui servent à construire des superstructures à la fois mentales et formelles afin de traduire et de manipuler l’espace et les images. 

Il emprunte des images issues de son quotidien et du Web pour créer de toutes pièces des environnements composés entre autres de données génériques. Nous naviguons ainsi entre les banques d’images, les banques de sons libres de droits d’auteur et le matériel qu’il a amassé au cours de sa pratique et ses voyages. 

Dans le cadre de sa résidence à LA CHAMBRE BLANCHE, Marco Casella entend nous proposer un «paysage sonore». D’abord, il captera sur plusieurs jours le son provenant de lieux précis. À l’aide d’un dispositif de son cru, il utilisera ces données pour produire des pistes sonores qui, diffusées simultanément, créeront une ambiance musicale pour son installation. Par la suite, à l’aide d’images génériques et de photographies prises dans la ville, il produira une carte imaginaire à l’image de la ville de Québec.

LA CHAMBRE BLANCHE reçoit l’artiste italien Marco Casella pour une résidence in situ du 7 août au 11 septembre 2017. La présentation de son travail se fera le 31 août en formule 5@7. La galerie sera également ouverte au public du 1er au 10 septembre.

Dans sa pratique, Casella utilise les images et les sons afin de créer des environnements artificiels. Sa recherche est centrée sur la génération d’images, de sons et autres phénomènes esthétiques qui lui servent à construire des superstructures à la fois mentales et formelles afin de traduire et de manipuler l’espace et les images. 

Il emprunte des images issues de son quotidien et du Web pour créer de toutes pièces des environnements composés entre autres de données génériques. Nous naviguons ainsi entre les banques d’images, les banques de sons libres de droits d’auteur et le matériel qu’il a amassé au cours de sa pratique et ses voyages. 

Dans le cadre de sa résidence à LA CHAMBRE BLANCHE, Marco Casella entend nous proposer un «paysage sonore». D’abord, il captera sur plusieurs jours le son provenant de lieux précis. À l’aide d’un dispositif de son cru, il utilisera ces données pour produire des pistes sonores qui, diffusées simultanément, créeront une ambiance musicale pour son installation. Par la suite, à l’aide d’images génériques et de photographies prises dans la ville, il produira une carte imaginaire à l’image de la ville de Québec.





Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: