Coral Bones / La Mer

Pavitra Wickramasinghe |

22 janvier au 4 mars 2018
Présentation du travail en cours le 15 février 2018 en 5@7
Sortie de résidence le 2 mars 2018 en 5@7
​Galerie ouverte du 16 février au 4 mars 2018


Dans le cadre du Mois Multi, LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse d’accueillir l’artiste multidisciplinaire montréalaise originaire du Sri Lanka Pavitra Wickramasinghe pour une résidence du 22 janvier au 4 mars 2018. Il y aura une présentation du travail en cours le 15 février 2018 dès 17h et la galerie sera ouverte au public du 16 février au 4 mars 2018.

Pour sa résidence, Pavitra Wickramasinghe s’inspire de la mer, symbole du voyage, de la découverte et de la migration. Fascinée par la capacité qu’avaient autrefois les navigateurs à lire dans les vagues et les étoiles pour s’orienter, l’artiste imagine une œuvre évoquant le mouvement de l’océan. Par l’utilisation du dessin et de jeux d’ombre et de lumière, elle propose de transformer la galerie en une vaste étendue aux allures marines, mue par le perpétuel remous des vagues, nous invitant à plonger vers l’ailleurs.

Pour sa dix-neuvième édition, le Mois Multi rassemble 48 artistes et 27 œuvres pour une célébration mémorable des arts multi. Ce projet s’inscrit dans la direction artistique de la commissaire Ariane Plante sur le réenchantement du monde. Le festival de cette année clôt la trilogie sur une vision positive et prometteuse de l’art.

Dans le cadre du Mois Multi, LA CHAMBRE BLANCHE est heureuse d’accueillir l’artiste multidisciplinaire montréalaise originaire du Sri Lanka Pavitra Wickramasinghe pour une résidence du 22 janvier au 4 mars 2018. Il y aura une présentation du travail en cours le 15 février 2018 dès 17h et la galerie sera ouverte au public du 16 février au 4 mars 2018.

Pour sa résidence, Pavitra Wickramasinghe s’inspire de la mer, symbole du voyage, de la découverte et de la migration. Fascinée par la capacité qu’avaient autrefois les navigateurs à lire dans les vagues et les étoiles pour s’orienter, l’artiste imagine une œuvre évoquant le mouvement de l’océan. Par l’utilisation du dessin et de jeux d’ombre et de lumière, elle propose de transformer la galerie en une vaste étendue aux allures marines, mue par le perpétuel remous des vagues, nous invitant à plonger vers l’ailleurs.

Pour sa dix-neuvième édition, le Mois Multi rassemble 48 artistes et 27 œuvres pour une célébration mémorable des arts multi. Ce projet s’inscrit dans la direction artistique de la commissaire Ariane Plante sur le réenchantement du monde. Le festival de cette année clôt la trilogie sur une vision positive et prometteuse de l’art.




Bio

Pavitra Wickramasinghe est née au Sri Lanka et vit maintenant à Montréal. Elle détient une maîtrise en arts de l’Université Concordia. De 2002 à 2009, son travail est montré à Calgary, Montréal, Toronto et Banff. En 2010, ses œuvres font l’objet d’une exposition solo en Espagne à la suite d’une résidence à Huesca dans le cadre des Pépinières Européennes pour jeunes artistes. Elle a récemment participé au Stuttgarter Filmwinter en Allemagne. Elle est plusieurs fois boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec, de même que du Conseil des arts du Canada.

Démarche

L'étonnement est un terme utilisé lorsque la rationalité est suspendue. J'ai senti cet état absolu d'étonnement dans mon enfance en dépit de l’explication rationnelle qui l’a suivie. Notre télévision était défectueuse et mon père l’a ouverte afin de la réparer. Je me souviens m’être demandé d’où provenaient les images. Jusqu’à ce jour, je pensais que les endroits et situations des émissions présentées existaient en miniature à l’intérieur de l’appareil. Avant de voir les circuits électroniques de la télévision, j’avais ma propre explication rationnelle de ce phénomène. Pour générer l’image sur l’écran, un petit monde à l’intérieur de l’appareil était plus plausible à mes yeux comme explication qu’un amas électronique. Le fait de voir le mécanisme caché de l’appareil ne m’a pas permis de faire la lumière sur ce processus, mais plutôt de le rendre encore plus insondable. Je tente de capter ce même étonnement, tant dans mon travail que lorsque je suis en atelier.




Vous aimez?

Partagez cette programmation sur les différents réseaux sociaux.

Partage: